Épisode #6 – La gestion de priorités

Publié le: 23 avril 2021

  1. Épisode #6 – La gestion de priorités Cultive Ton Potentiel 19:18

Retranscription de l’épisode:

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans « Cultive Ton Potentiel » le podcast qui vulgarise les concepts de croissance individuelle et collective selon une approche apprenante.

Je m’appelle Lamia Rarrbo et aujourd’hui dans ce 6e épisode, on va parler de priorités.

Dans mon travail actuel, je suis conseillère en performance organisationnelle et l’une des choses sur laquelle j’accompagne la plupart de mes clients, c’est la gestion de leurs priorités.

Je pense qu’on est conscient qu’on est tous occupés et à quel point tout le monde change vite et évolue et qui fait en sorte que tout le monde est occupé et peut-être qu’on n’a pas forcement le temps de faire tout ce qu’on a envie de faire, que ce soit comme projet personnel ou professionnel.

Et quelque chose que j’ai constaté, surtout dans mon cas, du moment qu’on pense, qu’on a ce mindset qu’il nous manque du temps, que soit pour le travail, les enfants ou autres choses, en fait ce qui se passe, c’est qu’on se déresponsabilise. C’est comme si on accuse les circonstances extérieures qu’on manque de temps.

Et je l’avais déjà dit, mais changer le mindset et se dire qu’on n’est pas obligé de faire quelque que chose et qu’on choisit de faire tel ou tel chose donc que je priorise, nous donne plus de pouvoir et on ne fait plus ainsi une déresponsabilisation face au manque de temps.

Maintenant, l’un des moyens d’obtenir plus de temps à mon avis, et oui, oui il existe un moyen d’obtenir plus de temps ! c’est en fait de clarifier nos priorités.

Donc, de s’assurer d’utiliser notre temps sur des projets sur lesquels nous voulons passer notre temps et non l’inverse.

Lorsque tu commences à faire cela, tu vas remarquer que tu vas avoir beaucoup plus de temps parce que tu ne le perds pas à faire des choses que tu ne voulais pas nécessairement faire.

Mais, revenons à la priorité, Alors, Qu’est-ce qu’une priorité ? D’après le Robert, le dictionnaire, le robert, la priorité est la qualité de ce qui vient, passe en premier, dans le temps.

Donc, une priorité est ce qui est le plus important dans notre vie, ce qui devrait être le premier dans notre liste de to dos. Dans une perspective globale, il serait intéressant de se questionner :

  1. Quelle est la chose la plus importante pour toi et lui donnes-tu suffisamment de temps pour la faire ?
  2. Après, quelle est la deuxième chose la plus importante pour toi et lui donnes-tu suffisamment de temps ?
  3. Et la troisième et ainsi de suite

Aussi, cela ne signifie pas que parce que quelque chose est ta priorité numéro un, que tu devrais lui donner le plus de temps… je parle en termes de quantité ici, car en général, nous consacrons la majeure partie de notre temps à travailler, donc à gagner de l’argent donc environ 7 à travailler, et à dormir 7 à 8h.

Mais la chose la plus importante pour toi est peut-être ton activité physique. Et peut-être que cela nécessite simplement à en faire une demi-heure ou 1 heure par jour.

Ainsi, quand tu listes tes priorités, tu vas faire une petite analyse à savoir si tu leurs donnes suffisamment de temps pour ce que tu veux leurs donner en réalité.

L’autre façon dont tu peux utiliser les priorités est de prendre un domaine spécifique de ta vie et de le hiérarchiser en sous-catégories.

Moi j’adore faire des catégories…ça donne une certaine structure dans tes pensées et ça me permet d’être plus organisée …

Par exemple, en ce qui concerne ta santé…on choisit la catégorie ”santé” quelle est ta priorité numéro un en matière de santé ? Quelle est ta priorité numéro deux en matière de santé ? Quelle est votre priorité numéro trois, etcetera ?

Aussi, l’une des choses que j’ai constatées est qu’il n’y a pas forcement d’équilibre parfait. Personnellement, je ne vise pas une vie équilibrée, c’est-à-dire que toutes mes priorités ne reçoivent pas une attention égale dans le temps. Et bien évidement, la vie est davantage un processus dynamique, c’est variable, ça fluctue dans le temps … on ne peut pas être dans le statique, on ne peut pas viser l’équilibre parfait …à mon avis je ne pense pas mémé que ce soit nécessaire.

Personnellement, la façon dont j’aime établir mes priorités, c’est que j’aime choisir certaines périodes de l’année pour prioriser certaines choses : exemple, en ce moment, c’est le printemps, je priorise le rangement, au-delà du nettoyage printanier, je réorganise toute la maison…donc je focalise mon attention sur la maison versus l’été par exemple ou seraient plus les activités extérieures.

Et si je reviens à la notion temporelle : si on est adolescent, jeune adulte, père ou mère de famille ou retraité, on ne peut pas avoir les mêmes priorités, ni la même perspective, donc le tout évolue dans le temps.

Ok, alors, je veux te donner mon exemple, d’il y’a 2 ans a peu près, je me rappelle, c’était l’été et à l’heure du midi, on avait l’habitude avec des collègues de faire une petite marche santé, et ce jour-là, l’un de des collègues avait proposé une marche plus longe- environs 5 km et je me rappelle le lendemain matin, je me suis réveillée complètement raquée, j’avais des courbatures, j’avais mal partout, et je me suis rappelée la pensée que j’ai eu à l’époque: à ton âge, tu as des courbatures après une simple marche! Remarquez quand même comment je me parlais #autosabotage.

Et pourtant à l’époque, je faisais quelques séances par si par-là de sport, et je me rappelle que je me suis dite que je ne faisais pas ça assez sérieusement….donc  je me suis faite une promesse de prendre soin de ma santé physique et de m’entrainer chaque jour, de faire des exercices combinés de muscu et de cardio, et comme je me connaissais, je voulais m’entrainer à la maison car ma priorité 1 était ma famille, si la petite est malade, je suis avec elle est je pouvais quand même m’entrainer, tempête ou pas, je pouvais m’entrainer …donc après 2 ans, je m’y tiens encore.

Et je me rappelle quand j’ai commencé et que j’avais des grosses journées au travail et qu’il fallait que je commence assez tôt ma journée et toute la liste des to do d’une maman. Je me rappelais me dire ce mantra : je me priorise, je me priorise, encore et encore, donc se lever à 4 ou 5h du matin n’était pas plus un problème, du moment que je me levais pour réaliser ma priorité.

Et là tu sais quoi, maintenant, ce n’est plus ma priorité numéro 1, car je suis devenue presque inconsciemment compétente dans ce domaine…disons que je navigue entre le niveau 3 et le 4 des étapes d’apprentissages:

Et je vais te présenter ces 4 étapes qui une fois que je les ai comprises, m’ont fait allumer sur certaines choses :

Dans la psychologie, on distingue 4 étapes de l’apprentissage:

1ÈRE ÉTAPE : ÊTRE INCONSCIEMMENT INCOMPÉTENT

2ÈME ÉTAPE : ÊTRE CONSCIEMMENT INCOMPÉTENT

3ÈME ÉTAPE : ÊTRE CONSCIEMMENT COMPÉTENT

4ÈME ÉTAPE : ÊTRE INCONSCIEMMENT COMPÉTENT

Et là je vais te donner l’exemple que tout le monde utilise de la voiture pour illustrer ces étapes:

1ÈRE ÉTAPE : ÊTRE INCONSCIEMMENT INCOMPÉTENT: 5/ 6 ans on n’a pas conscient qu’on sait conduire, d’ailleurs pour ma fille elle me dit qu’elle sait conduire…elle adore comme chaque enfant sur terre, se mettre derrière le volant de la voiture arrêté et faire semblant de conduire.

2ÈME ÉTAPE : ÊTRE CONSCIEMMENT INCOMPÉTENT: ado/ 14/15 ans les ados sont conscient qu’ils ne savent pas conduire.

3ÈME ÉTAPE : ÊTRE CONSCIEMMENT COMPÉTENT: là on a le permis, généralement vers 18 ans, on est légitimé, par contre on conduit prudemment, sans musique, on fait attention.

4ÈME ÉTAPE : ÊTRE INCONSCIEMMENT COMPÉTEN: là, c’est 10 ans après de pratique, on conduit avec la musique, on écoute un podcast, la conduite est devenue un réflexe.

Donc, avoir certaines priorités à certains moments de notre vie est important et en fait je pense que c’est beaucoup plus efficace que d’essayer de tout équilibrer car l’idée est de naviguer entre ces 4 étapes d’apprentissages mais pas de tout faire en même temps et en prioriser une chose à apprendre, à faire, à la fois permet à notre cerveau d’avoir une direction.

L’une des choses que je t’invite à faire, c’est que tu choisisses une priorité: Quelle envie, souhaites-tu passer ton temps/ tu peux choisir ce que tu veux et d’en faire vraiment ta priorité numéro un pendant suffisamment de temps, car il t’en faudra du temps pour que tu puisses prendre ton élan… Cet élan comme une locomotive, c’est par la pratique, qu’on sera capable de passer de l’étape 3 à 4, c’est-à-dire d’ÊTRE CONSCIEMMENT COMPÉTENT à ÊTRE INCONSCIEMMENT COMPÉTENT.

Aussi, D’après le livre, l’instinct de volonté de Kelly McGonigal …on a une réservé de volonté …un peu comme un réservoir et qui fluctue d’une journée à une autre, d’un moment de la journée à un autre …

Pour beaucoup d’entre nous, on la réserve à son maximum dès le réveil, donc créer cet élan dont on a besoin est plus intéressant à le faire dès le réveil.

Car, Si tu essaies de l’intégrer après tout le reste et que ce n’est pas une priorité, tu ne vas pas obtenir les résultats souhaités. Je pense donc qu’il est normal de faire pencher la balance et de se concentrer sur ta priorité 1et de se concentrer sur les raisons pour lesquelles tu veux la faire et tu auras ainsi ton focus et ton énergie sur une période de temps concentrée afin d’apporter un changement significatif.

Aussi, une fois que c’est fait, à mon avis, il y’a une phase d’acceptation de ce choix et surtout, accepter les conséquences de son choix. Si je lève à 4h du matin pour m’entrainer, je suis consciente que je manquerai de sommeil, et que le soir même, je ne peux pas me permettre de faire des longues soirées…de tout façon dans mon cas, c’est un problème, je suis une vraie poule.

Et svp, pour les mamans qui m’écoutent : svp la culpabilité de la maman, on l’a laissée de côté…toi la maman qui m’écoute, si tu te priorités, tu te fais un cadeau à toi et à tes enfants! Crois-moi.

La seule chose est qu’il suffit d’assumer ses choix, on est responsables de gérer notre temps.

Chaque choix implique une conséquence. Et chaque choix implique une action, qui implique un résultat que souhaite dans ta vie.

Et puisque tout est question de mindset, je pense que c’est une bonne idée d’appeler cela une période prioritaire. Par exemple, choisir un certain temps pendant lequel tu es prêt à te concentrer 100% dans ce domaine.

Maintenant, quand tu écris tes priorités, on a deux écoles, soit on a 3 priorités ou bien 5…choisi ce qui te parle. Dans mon côté, j’aime le faire avec le chiffre cinq, donc tu notes tes cinq priorités principales. Et là, tu dois séparer ce qui semble important ou ce que tu penses être important de ce que tu décides comme prioritaire.

Beaucoup de gens pensent que prendre soin de leurs enfants et passer du temps avec leur famille devrait être leur priorité numéro un.  Cela peut sembler être la priorité #1, mais vérifies avec toi-même. Ou est-ce que tu veux mettre ton temps et ton énergie en ce moment?

Car il y’a une notion importante à prendre en compte, c’est la différence entre l’urgence et l’importance:

  • Urgences = attention immédiate/ et dans certains cas c’est une importance moindre: courriel/ téléphone/ notif Facebook
  • Important= liés à nos résultats: elle contribue à défendre nos valeurs et nos objectifs prioritaires: exemple: achat d’une maison, diplôme/ faire du sport/ passer du temps de qualité en famille, etc.

Le deuxième exercice donc que je t’invite à faire est de lister ce qui est urgent et ce qui est important.

Donc, la distinction que tu veux faire et qui est vraiment importante est la différence entre les priorités urgentes et importantes. Et généralement, on a cette croyance que les choses urgentes devraient être faites avant les choses importantes.

Par exemple, si un téléphone sonne, cela nécessite une réaction urgente de notre part, mais est-il nécessairement important pour toi de répondre à cet appel?

Si tu es confus entre ce qui est important et ce qui est urgent. Une des choses que je t’encourage à faire est de tenir un journal des temps. Pour garder une trace de ce que tu fais tout au long de la journée.

Lorsque tu vas faire cette liste, remarque bien si tu passes beaucoup de temps à des choses urgentes? Est-ce que tu fais les choses par réaction ou par planification …

Plus tu auras cette perception que les choses sont urgentes dans ta vie, moins tu feras de la planification. Donc, plus tu feras de la planification, plus tu accorderas de l’attention à ce qui est important.

De mon coté:

Ma priorité numéro 1 est ma famille, que ce soit pour fournir une sécurité financière en travaillant, et leur fournir une sécurité émotionnelle en passant du temps de qualité avec eux.

Ma priorité numéro deux est donc ma santé ou il y’a deux sous-catégorie: la santé physique, je m’assure de m’entrainer et de manger sainement + mon bien-être émotionnel et mental.

Ensuite, ma priorité numéro trois vient mon épanouissement personnel et tout le travail que je fais en ce moment avec cultivetonpotentiel. Le fait que je l’ai priorisé cette année, je suis consciente que pendant un certain temps la mise en place va nécessiter un effort supplémentaire et je serai peut-être disposé à passer moins de temps avec mes amis, à aller à moins de des activités afin que je puisse y arriver…. De tout façon le contexte est approprié : on est encore en confinement, on lâche pas !

Concernant ces 3 priorités, Je n’essaie pas de les garder équilibrés tout le temps parce que quand j’essaie de les garder équilibrés tout le temps, j’ai l’impression de ne jamais faire d’élan, de progrès, de résultat complet avec l’un ou l’autre. Alors pense au résultat que tu veux le plus en ce moment et pense aux choses que tu as déjà.

Aussi, Chaque 3 à 6 mois, je t’invite à faire un point …une sorte de mise à jour avec toi-même et de réfléchir et se demander : est-ce que je veux passer du temps délibéré à faire tel ou tel chose.

En passant, un petit truc: l’affichage visuel permet d’alimenter l’élan.

Et pour finir, Brooke Castillo fait mention de quelque chose de profond et de révélateur avec une simple question:

S’il te reste cinq ans à vivre, comment tes priorités changeraient-elles et pourquoi?

Parce que la vérité est qu’aucun de nous ne le sait. Et si on donne un environ plus long, dans 20, 30 ou 40 ans, qu’est-ce que tu regretteras le plus de ne pas avoir fait ce que tu ne fais pas actuellement?

Qu’est-ce que tu veux vraiment faire ? Quels résultats, tu souhaites pour 3, 6, 12 mois?

Une des choses que j’ai trouvé vraies lorsque je vis alignée avec mes priorités, quand j’ai vraiment délibérément considéré ce qui est important pour moi, Je vis une vie plus revigorée, énergisée, plus puissante parce que j’ai pris en charge ma vie.

Je vis en accord avec ce que j’apprécie le plus, ce que je veux le plus. Je ne vis pas par défaut. Je ne vis pas de manière réactive.

Finalement, Je veux choisir et décider de mes priorités. Je veux décider de ce que je veux être, pour qu’à la fin de ma vie, je sois fière des décisions que j’ai prises, fier de l’effort que j’ai fait pour vivre la vie qui m’a permis de créer les résultats, l’héritage et la contribution que je voulais apporter.

Je vais m’arrêter là et te remercie de m’avoir écoutée! J’espère que tu as eu autant de plaisir à écouter mon podcast que j’en ai à le créer !

Si tu penses à 2 ou 3 personnes qui pourraient en profiter, je t’encourage à leur en faire part.

Sur ce, je te laisse cultiver les graines. Prends soin de toi, je t’embrasse, passe une excellente fin de semaine et je te dis à bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *