Épisode #11: Les pensées binaires

Publié le: 15 octobre 2021

  1. Épisode 11 – Les pensées binaires Cultive Ton Potentiel 11:41

Retranscription de l’épisode:

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans « Cultive Ton Potentiel », le podcast qui vulgarise les concepts de croissance individuelle et collective selon une approche apprenante.

Je m’appelle Lamia Rarrbo et aujourd’hui dans ce 11e épisode, on va parler des pensées binaires.

La pensée binaire peut être la cause de nombreux tracas au quotidien, car elle alimente notre brouhaha mental !

Je me souviens d’une époque, pas si lointaine, où j’étais très déprimée à l’idée de faire mes tâches ménagères et certaines tâches quotidiennes. En regardant maintenant la situation, je peux voir à quel point, ma pensée « absolutiste » était en grande partie la cause pour laquelle je ne pouvais pas me sortir de cette situation.

La pensée binaire nous pousse à voir le monde selon la loi du « tout ou rien » et nous amène à voir la réalité en termes de dualité, à mettre les éléments en opposition, à scinder les problèmes en deux extrêmes.

Mais qu’est-ce que la pensée binaire ?

C’est une pensée traditionnelle issue d’un mode ancestral de pensée de l’observation du monde, un monde fait d’oppositions (jour/nuit, homme/femme, bien/mal). Cette réflexion analytique forgée par Aristote et Descartes consiste à disjoindre, distinguer et conduit à cloisonner et opposer pour comprendre le monde qui nous entoure. Dans la pensée binaire, il n’y a pas de place pour les demi-teintes: tout est blanc ou noir, bon ou mauvais, beau ou laid. C’est la loi du tout ou rien. Une chose est parfaite ou … nulle.

La pensée binaire nous donne également l’illusion que nous avons les réponses à toutes les questions de la vie quand, en réalité, nous ne savons pas. S’engager dans ce type de pensée peut causer beaucoup de problèmes inutiles dans notre vie.

Mais je tiens à te rassurer, avoir des pensées binaires, c’est normal pour notre cerveau. Rappelle-toi : notre cerveau veut nous maintenir en vie. Il est notre super ordinateur supersonique pro de l’automatisation et pour ça il veut faire le minimum d’efforts. Donc si pour notre cerveau, on a seulement 2 choix, il y va avec ça.

Et c’est sûr que dans le monde d’aujourd’hui, nous avons tous été plus ou moins imprégnés de cette forme de pensée, d’ailleurs je te donne ici quelques exemples:

  • Côté carrière: Est-ce que je quitte mon emploi pour vivre de ma créativité et me lancer en entreprise ? Ou je reste dans mon confortable statut de salarié ?
  • Coté parent: est-ce que je donne à mon enfant un dessert même s’il n’a pas fini son assiette ou je l’envoie au lit ?
  • Côté entreprise : Je suis manager / directrice et si j’ai un conflit, est-ce que j’interpelle les RH ou je règle le problème moi-même ? Combien de fois les gestionnaires / managers dissocient-ils les problèmes humains des problèmes techniques, jusqu’à devoir parfois externaliser la gestion des conflits internes à des professionnels de la relation humaine ? Comme si performances techniques et humaines étaient cloisonnées, et les objectifs financiers et RH deux entités totalement indépendantes !

Maintenant, Est-ce que c’est utile d’avoir des pensées binaires ?

À mon avis oui ! Je ne dis pas qu’il faut exclure cette méthode de pensée. C’est sûr qu’elle a quand même une certaine légitimité et peut être utile dans de nombreux cas, comme par exemple pour résoudre des problèmes simples et techniques.

Dans mon cas, je constate que la pensée binaire me sert aussi à court terme par exemple pour aller rapidement droit au but avec des simples problèmes, mais pour des problèmes plus complexes, appréhender les choses dans une perspective plus nuancée est à privilégier.

C’est sûr que la liste des inconvénients de la pensée binaires est longue car poussée à son extrême, elle peut même aussi s’avérer dangereuse, on connait malheureusement certains courants extrémistes.

Et si je reviens à un niveau plus personnel, plus intrinsèque, quand je parle davantage de discours interne, les inconvénients que je vois aussi dans la pensée binaire est que:

  • Premièrement, la pensée binaire augmente nos déceptions: car souvent un point de vue binaire crée des besoins artificiels qui mènent, dans bien des cas, à la déception. Exemple: la notion de bonheur au travail: si je n’aime pas 100% des tâches que je fais alors je suis malheureux dans mon travail, et en essayant de changer la circonstance, donc ici mon environnement, c’est pour chercher un état de bonheur.
  • Deuxième inconvénient que je vois, c’est que la pensée binaire nous rend moins disposés à faire des compromis, ce qui fait que ça peut affecter les relations que nous essayons de construire avec les autres personnes. Lorsque nous regardons le monde de manière trop stricte et trop simpliste, nous sommes moins enclins à faire des compromis et coopérer avec les autres pour répondre à des intérêts communs. Les gens sont souvent rebutés par les personnes qui pensent toujours avoir raison et qui ont des opinions dogmatiques sur le monde. Si tu veux construire des relations plus solides et plus saines, essaies d’être plus flexible….je me rappelle un atelier que j’avais réalisé il y’a quelques années, ou suite à l’exposition du problème, il y avait une personne qui était campée sur ses positions afin de ne pas essayer une nouvelle méthode et à la fin de l’atelier, elle s’est mis à dos l’ensemble des participants et j’ai trouvé ça dommage … être dans la curiosité intellectuelle est une posture intéressante à avoir dans ce genre de cas pour enrichir le dialogue.
  • Troisième inconvénient: La pensée binaire nous régresse. Cela entrave notre développement personnel et notre croissance en tant qu’individus. C’est aussi elle qui nous coince dans nos vieilles habitudes et modes de pensée. Si nous reconnaissons que nous ne savons pas tout sur le monde, nous pouvons commencer à apprendre de nouvelles choses et ainsi changer nos habitudes. La pensée binaire est livrée avec l’hypothèse que nous savons toujours où aller et quand y aller. Mais la vérité est que nous ne savons pas. Parfois, de nouvelles informations et de nouvelles expériences nous permettent d’ajuster nos choix.
  • Quatrième inconvénient: La pensée binaire limite notre point de vue, elle reste clivante et empêche les échanges factuels: Quand on ne voit les choses en noir ou en blanc, nous nous privons des différentes alternatives qui s’offrent à nous pour voir le monde. Pourtant, les autres points de vue peuvent être tout aussi bons sinon meilleurs que notre point de vue actuel. La pensée binaire crée souvent un faux choix entre « A » et « B » alors que « C » est un point de vue plus précis et utile.

Pourquoi ce sont tous des inconvénients ? Car notre vision du monde nous est propre et notre réalité n’est que subjective. Et malgré les difficultés que cela peut représenter, en prendre conscience est un mécanisme essentiel pour élargir son prisme de référence.

Le défi est donc de parvenir à dépasser cette logique du “tout ou rien” et du “lui ou moi” pour aller vers une logique qui soit la plus utile.

Alors comment sortir de la pensée binaire ?

La solution existe! Alors Comment s’en détacher ? En fait, c ‘est un processus:

La Première étape serait de prendre conscience quand on est en présence de ces pensées binaires. Prendre conscience que nous agissons de manière binaire est donc la première étape.

La deuxième étape: est apprendre à nuancer. Comment ? C’est vouloir passer à l’action pour modifier son comportement. Car la réalité est en effet toujours plus complexe et plus riche que ne le suggère notre petite carte du monde.

Comment apprendre à nuancer en modifiant son comportement ? C’est le faire pas à pas, commencer par évaluer plus d’un critère, à s’autoriser à réviser nos évaluations et nos points de vue pour enfin d’ouvrir aux champs des possibles.

Pour te donner un exemple, je reprendre l’exemple de tout à l’heure.

On pense qu’on seulement 2 options la A et la B:

A: je lance mon business et je vis de ma créativité

B: je suis salariée et j’ai une sécurité

Et si on s’autorise le point C:

C: je me réconcilie avec les éléments de ma vie. Je choisis un métier dans lequel je suis libre. Je crée des choses, j’invente et j’organise mes ressources afin de faire vivre ma famille avec ça.

En un mot, pour sortir du « tout ou rien », de la pensée simpliste et pour parvenir à un certain degré de « pensée complexe », ça vient avec une autorisation, une autorisation consciente de penser en adulte et de sortir ainsi de l’enfance.

Pour clôturer cet épisode, je t’invite à essayer de démasquer dans tes habitudes cette pensée binaire qui souvent est présente beaucoup plus que l’on croit. Vois comme ton discours interne est présent devant cette violence très subtile qui nous empêche de cultiver notre potentiel.

Je vais m’arrêter là et te remercie de m’avoir écoutée ! J’espère que tu as eu autant de plaisir à écouter mon podcast que j’en ai à le créer !

Si tu souhaites être coaché(e) sur tes propres pensées binaires, je t’invite à prendre rendez-vous avec moi pour une séance gratuite en allant sur la page « rendez-vous » de mon site, https://cultivetonpotentiel.com

Si tu penses à 2 ou 3 personnes qui pourraient en profiter, je t’encourage à leur en faire part.

Je te rappelle que ce podcast est disponible sur toutes les plateformes merci de m’encourager.

Sur ce, je te laisse cultiver les graines. Prends soin de toi, je t’embrasse, passe une excellente fin de semaine et je te dis à bientôt !

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *